Autres mythes pour apprendre à jouer du piano

« Pour apprendre le piano, Je dois étudier la musique classique avant que je puisse jouer de la pop ou du jazz. »

Réalité : Si le but ultime d’un étudiant est de jouer de la musique populaire, cette idée que vous devez étudier la musique classique d’abord est fausse. En fait, même si le but est de se concentrer strictement sur le répertoire classique, il y a une grande valeur à étudier les techniques d’accord de la musique populaire et l’improvisation. La meilleure façon d’étudier la théorie de la musique est à travers la musique populaire !

C’est parce que les accords sont présentés d’une manière directe, comme les symboles d’accord, sans même avoir à lire la musique ! (Celles-ci sont parfois appelés « accords de guitare » et sont imprimés dessus de la portée.)
La connaissance de la théorie musicale peut faire de vous un meilleur interprète, vous faire acquérir une meilleure mémoire, un meilleur interprète et un meilleur musicien de façon globale !

Et, bien sûr, ces attributs sont applicables à la musique classique. La meilleure façon de commencer un apprentissage de la théorie musicale est d’étudier la musique populaire. Donc, on pourrait étudier le classique d’abord, puis la musique populaire, mais étant donné que ce sont des compétences différentes qui prennent du temps à maîtriser, pourquoi ne pas faire les deux en même temps ?

« Je dois pratiquer tous les jours. »

Réalité : Prendre deux ou trois jours sans sentiment de culpabilité sans pratiquer chaque semaine vous aidera à progresser plus vite que si vous pratiquiez tous les jours !

Pensez à la musculation. Les gens qui travaillent sur leurs muscles ou qui soulèvent des poids savent qu’ils doivent se reposer le jour après une séance d’entraînement. Pourquoi ? Parce que l’entraînement démolit le tissu musculaire et la journée de repos de reconstruire les muscles abîmés, de les faire croître et de les rendre plus forts qu’auparavant.

Nos cerveaux sont semblables à cela. Les périodes de repos ici correspondent au moment où votre cerveau assimile votre travail. En outre, la raison pour laquelle il ne faut pas culpabiliser est que vous bénéficierez ainsi de tous les avantages de la journée complète de repos. Si vous avez l’intention de pratiquer sept jours par semaine et que vous manquiez une journée, vous serez enclin à être plus stressé à cause de la culpabilité de cette journée sans apprendre le piano. Donc, finie la détente. En fait, avec cette approche plus typique, vous pouvez être tenté de pratiquer plus le lendemain avec l’espoir de « rattraper » la journée manquée. Cette approche ne fonctionne jamais.

cours de piano en ligne

Vous ne pouvez pas « entasser les leçons de piano » quantitativement et en excès. Cela dessert plus ça ne fait progresser. Tout ce que vous obtiendrez est de commettre de plus en plus d’erreurs et d’être de plus en plus frustré parce que vous ne fournissez jamais à votre pauvre cerveau le juste repos dont il a besoin désespérément. Pour de meilleurs résultats lorsqu’il s’agit d’apprendre à jouer du piano, il suffit de pratiquer seulement 4 jours par semaine. Cela vous permet de planifier trois jours par semaine de repos sans avoir à culpabiliser. (Ces jours n’ont pas à se suivre.).

« Les longues sessions de cours de piano sont les meilleures. »

Réalité : Des temps réduits sont optimaux. Après environ 15 minutes d’une activité quelconque, la personne moyenne devient mentalement fatiguée. Des courtes rafales de concentration répétées fréquemment sont beaucoup plus efficaces qu’une longue session. Donc, même si vous avez seulement 10 minutes, ALLEZ-Y !
Effectuez une autre séance de10 minutes plus tard dans la journée ou le lendemain. À la fin de la semaine, vous pourriez avoir 16 micro-séances à votre actif, mais seulement pratiquées sur quatre jours. Ceci est très efficace.

Au lieu de cela, si vous avez l’objectif de pratiquer une heure ou une demi-heure, un autre jour où vous aviez planifié de jouer verra ZÉRO pratique. Pourquoi cela ? Parce que notre vie actuelle est tellement occupée que seulement la disponibilité de la moitié d’une heure ou d’une heure ne se matérialise pas.
Le résultat est que vous oubliez de pratiquer tout à fait et que votre résolution d’apprendre à jouer du piano s’amoindrit. Par contre, trouver cinq minutes par ci ou dix minutes par là, vous accumulerez comme par miracle et facilement cette demi-heure ou cette heure que vous aviez l’intention de pratiquer !
En fait, même si vous aviez le luxe de pouvoir vous asseoir pendant six heures au piano et que vous n’ayez rien qui puisse vous déranger dans votre pratique, il serait encore préférable de découper votre pratique en segments plus petits.

Également, ne pratiquez pas si vous êtes fatigué, en colère, distrait ou pressé.

cours de piano

Sur le plan professionnel, si vous vous retrouvez assis au piano pendant une période prolongée de temps, vous pouvez toujours observer ces principes en variant les activités tout en restant au piano. Par exemple, lors de votre séance pour apprendre le piano, vous pouvez passer 20 minutes sur un nouveau passage d’une unique pièce. Puis vous pouvez passer à tester une technique de doigté. De cette façon, votre esprit se repose pendant que vos doigts suivent un cours de piano utile. Puis revenez au même passage initial et vous serez rafraîchi mentalement. Ensuite, travaillez sur une section d’un morceau différent.

Puis faites un peu de lecture à vue et apprendre les notes de piano de façon encore plus maîtrisée. Puis retour à la première pièce. Et ainsi de suite. Conservez cette rotation dans la leçon de piano qui évite l’ennui, le désintérêt et la démotivation lorsqu’il s’agit d’apprendre le piano.

Afin d’apprendre à jouer du piano sans que cela ne soit rébarbatif, mais plutôt passionnant, ouvert à tous et facilement abordable au niveau technique et financier, optez pour des cours de piano en ligne qui rencontrent un franc succès comme ICI.